Mike Newell

Mike Newell            

 

 

Mike Newell effectue ses études à la Cambridge University, dont il sort diplômé en anglais. Il est alors stagiaire à la production chez Granada Television en 1963 avant de passer à la réalisation de séries télévisées et de téléfilms : Them down there (1968), The Melancholy hussar (1973), Ready when you are, Mr. McGill (1976) et Destiny (1978). En 1980, il passe au long métrage en dirigeant Charlton Heston dans le film d'épouvante La Malédiction de la Vallée des Rois. Suivent Bad blood (1981), Un crime pour une passion (1985), lauréat du Prix de la Jeunesse au Festival de Cannes, ainsi que les drames The Good father (id.) et La Force du silence (1987) respectivement interprétés par Anthony Hopkins et Jamie Lee Curtis.

Les années 90 marquent un tournant dans sa carrière. Son Avril enchanté (1992), film sur les vacances de quatre bourgeoises britanniques dans les années vingt, permet à Miranda Richardson de recevoir le Golden Globe de la Meilleure actrice. Mike Newell continue sur la voie du succès en donnant un nouveau souffle à la comédie romantique avec le mordant Quatre mariages et un enterrement (1994). Non content de booster la carrière de Hugh Grant en faisant de lui l'archétype de l'amoureux transi, ce long métrage reçoit le César du meilleur film étranger et est cité à l'Oscar du Meilleur film. L'année suivante, le cinéaste britannique et ce dernier font de nouveau équipe pour Le Cheval venu de la mer (1995), film traitant du périple de deux enfants à travers l'Irlande, puis sur An awfully big adventure.

Fort de sa popularité internationale, Mike Newell part à l'assaut d'Hollywood en dirigeant Al Pacino et Johnny Depp dans Donnie Brasco (1997), drame sur un agent du F.B.I. infiltré dans un clan mafieux. Faisant preuve d'éclectisme, il réalise ensuite Les Aiguilleurs (2000), une comédie notamment interprétée par John Cusack et Billy Bob Thornton et ayant pour toile de fond le milieu des aiguilleurs du ciel. Après de nombreux projets avortés, il décide de remonter le temps, destination 1953 pour mettre en scène Julia Roberts en enseignante très ouverte d'esprit dans Le Sourire de Mona Lisa (2003).

Deux ans plus tard, il succède à Chris Columbus et Alfonso Cuaron à la tête de la saga magique Harry Potter en réalisant le quatrième volet des aventures du jeune apprenti-sorcier : Harry Potter et la Coupe de Feu.

Merci HPF pour la rédaction de cette page!

 

 

 

 



08/07/2006
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres