Analyse sur Albus Dumbledore

Albus Dumbledore

 

1.      Petit récapitulatif :

    

Albus  Dumbledore est né vers 1840. Dumbledore est le directeur de l'école de sorcellerie Poudlard depuis les alentours de 1970. Auparavant, il était professeur de métamorphose. Son patronus est un phénix et de même pour son « animal de compagnie ». Il est prénommé Fumseck et il apparaît comme un trait d'union entre les membres de l'Ordre du Phénix et leur sert entre autres de signal d'alarme (ses plumes ont également servi à la fabrication des baguettes de Harry Potter et de Tom Jedusor alias Voldemort).

 

 

2.      Son caractère :

 

Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore de son nom complet a un caractère espiègle, presque enfantin, mais cela ne doit pas faire oublier qu'il est considéré comme le plus grand sorcier de tous les temps, notamment pour sa grande sagesse, mais aussi pour être le seul sorcier à faire peur à Lord Voldemort.

DumbleDORE, VolDEmORt, GryffonDOR
A sonorités identiques, on s'attend forcément à des liens étroits…

GODric (Gryffondor), on se réfère à Dumbledore comme à un dieu (god en anglais :celui qui sait, le sage, le respecté, le craint, le tout puissant). D'ailleurs, le nom complet de Dumbledore est : Albus (Blanc) Perceval Wulfric Brian (Brillant) Dumbledore, et Wulfric de Croxton est le descendant direct du roi saxon Godric…

Dumbledore évoque la pureté (blanc, brillant) mélangée à la force guerrière (Perceval le Gallois, le chevalier aventureux de la Table Ronde) et royale (Godric).

Dumbledore est puissant, on le sent, on le sait, et il sait, il sait toujours ce qu'il se passe (Ses instruments dans son bureau ? Un don ? ...). Quoi qu'il en soit, Dumbledore aurait-il pu deviner ce qui allait se passer ensuite ?

Avait-il cerné Tom Jedusor, descendant de Salazar Serpentard au point d'imaginer à ce moment ce qui aurait pu se passer plus tard ?

ex : « Dépêchez-vous d'aller vous coucher, dit Dumbledore en jetant à Jedusor un de ses regards pénétrants que Harry connaissait bien. Mieux vaut ne pas traîner dans les couloirs, depuis que...
Il poussa un profond soupir, souhaita bonne nuit à Jedusor et s'éloigna. » (Tome2poche, p.261)                                                                                                                                                                                                                                            

Ses passe-temps favoris sont le bowling et la musique de chambre.

           

 

3.      Ses fonctions :

     

En dehors du fait d'être directeur de Poudlard, Albus Dumbledore est aussi président du Magenmagot, le tribunal des sorciers. Il fait aussi partie de l'Ordre du Phénix dont il est le fondateur et le président. Il possède également l'Ordre de Merlin, 1ère classe, ainsi qu'une carte des Sorcières et Sorciers Célèbres à son effigie, on peut la dénicher dans des Chocogrenouilles (friandises de sorciers) parmi celles d'autres sorcier(e)s célèbres.

 

Il est aussi Docteur des Sorcelleries, Enchanteur en chef et Manitou suprême de la Confédération Internationale des Mages et Sorciers. Dans le tome 1, on apprend qu'il a travaillé en étroite collaboration avec Nicolas Flamel, l'alchimiste qui a créé la Pierre Philosophale et à qui on doit la découverte des propriétés du sang de dragon.

 

 

4.     Sa biographie:

     

      Albus Dumbledore est entré à Poudlard vers 1856, et les rumeurs affirment qu'il a étudié dans la maison Gryffondor. Il devient par la suite professeur de Métamorphose à Poudlard.      C'est dans ce statut qu'il enseigne notamment à Tom Elvis Jedusor, qui deviendrait plus tard Lord Voldemort.

     Lorsque Tom Elvis Jedusor accuse Hagrid d'avoir ouvert la Chambre des Secrets dans les années 40, Dumbledore semble être le seul à penser que Hagrid est innocent. Quand Hagrid est renvoyé de Poudlard, Dumbledore insiste pour qu'il reste à l'école en tant que garde-chasse.

     En 1945, il bat le mage Grindelwald, ce qui le rend célèbre.

     Peu de temps avant 1970, Dumbledore devient directeur de Poudlard.

     Plus tard, il a une entrevue avec Lord Voldemort qui cherche à obtenir le poste de professeur de Défense contre les Forces du Mal à Poudlard. Dumbledore refuse, en pensant que celui-ci avait d'autres raisons de revenir à Poudlard.

     Cela fait maintenant onze ans que Lord Voldemort fait des ravages dans le monde de la sorcellerie. Albus Dumbledore, le seul sorcier que Voldemort n'ait jamais craint, met l'Ordre du Phénix sur pied pour le combattre. Mais ça ne va pas bien du tout pour les membres de l'Ordre qui tombent comme des mouches face aux mangemorts.                                                                                              Or en 1980, un soir, il a la fabuleuse chance de se retrouver en présence de Sybille Trelawney dans l'auberge à La Tête de Sanglier qui postule pour le poste de professeur de divination. Dumbledore accepte sa demande lorsqu'elle récite une prophétie des plus intéressantes concernant Harry Potter et Lord Voldemort et encore mieux, il sait qu'un espion nommé Severus Rogue (fils de Eileen Prince et de Tobias Rogue d'où son surnom plu tard « Le Prince de Sang-Mêlé ») n'en connaît qu'une seule partie et qu'il ira tout révéler à Voldemort. Il aurait certainement pu l'empêcher de partir du pub après avoir été mis dehors, mais non il n'a rien fait. Car Dumbledore avait un plan, qu'il a sûrement élaboré à toute vitesse.

                                                                                                                                         

     Le 1er novembre 1981, lorsque Lily et James Potter sont assassinés par Lord Voldemort, c'est Dumbledore qui décide de placer Harry Potter leur fils unique chez son oncle Vernon et sa tante Pétunia Dursley. Il prend cette décision dans le but de protéger Harry Potter grâce au sacrifice de sa mère, et pour l'éloigner temporairement de sa célébrité.

En 1995, c'est-à-dire dans le quatrième tome, Voldemort fait son retour et Dumbledore refonde l'Ordre du Phénix.

     Dumbledore a été deux fois suspendu de son titre de directeur de Poudlard : Durant la seconde année, Lucius Malefoy profite des événements et de l'angoisse générale (les agressions des élèves par le Basilic de la Chambre des Secrets) pour faire suspendre le directeur de ses fonctions à l'école. Pour cela, il n'hésite pas à menacer les membres du conseil de l'école.

     Durant la cinquième année scolaire de Harry, Harry et d'autres étudiants fondent un club illégal de Défense contre les Forces du Mal : l'AD (Armée de Dumbledore). Lorsque Dolores Ombrage (professeur de Défense contre les Forces du Mal) découvre l'existence de ce regroupement, Dumbledore prend toute la responsabilité afin de protéger Harry et s'enfuit. Il redevient directeur de Poudlard dès que le retour de Voldemort est prouvé.

Mais en juin 1997, (tome six), Albus Dumbledore, le plus grand sorcier de son temps devant être tué par Drago Malefoy, sous l'ordre de Voldemort, est assassiné par un homme à qui il faisait confiance, celui qui à entendu une partie de la prophétie bien des années en arrière et qui avait rapporté ces informations précieuses à Lord Voldemort, Severus Rogue : le fameux Prince de Sang-Mêlé.

 

 

5.        Symboles :

 

* DumbleDORE, VolDEmORt, GryffonDOR
A sonorités identiques, on s'attend forcément à des liens étroits…

GODric (Gryffondor), on se réfère à Dumbledore comme à un dieu (god en anglais :celui qui sait, le sage, le respecté, le craint, le tout puissant). D'ailleurs, le nom complet de Dumbledore est : Albus (Blanc) Perceval Wulfric Brian (Brillant) Dumbledore, et Wulfric de Croxton est le descendant direct du roi saxon Godric…


 

 

* Voldemort, incarnation du 'mal', anti-thèse de Dieu, celui qui se fait appeler le Seigneur des Ténèbres est représenté par un serpent :
 « Il [Voldemort] s'inclina légèrement, sa tête de serpent toujours droite face à Harry »
(Tome4poche, p690).

 

Le Serpent, symboliquement opposé à l'oiseau (le Phénix, patronus de Dumbledore, référence: le combat Basilic/phénix dans la Chambre des Secrets, incarnation du combat Serpentard/Gryffondor), incarnation du Diable dans la Bible et support de l'univers chez les Indous. En Inde, les créatures en forme de serpent, Nagas (d'où vient le nom de Nagini, serpent compagnon de Voldemort), sont des demi-dieux et gardent les trésors de la terre, et « selon le mythe, des serpents venimeux furent en revanche capturés et anéantis par « Garuda, l'oiseau solaire au plumage doré », qui rappelait un griffon ».
Tous comme Dieu dans la Bible, les sorciers ne peuvent appeler Voldemort par son nom, exceptés Dumbledore et Harry.


Dumbledore / Voldemort, un combat titanesque de dieux, de Dieu (Godric) contre Satan (Salazar), par l'intermédiaire de Harry, le seul qui ait le "pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres" (référence: la Prophétie).


Ce combat utilise des symboles bibliques, comme la coupe du Graal pour le Tournoi des Trois Sorciers qu'un Mangemort (Croupton Junior) détourne de sa fonction de trophée et qui sera symboliquement rempli du sang de la mort de Cédric (le "chevalier pur" arthurien, type Lancelot du Lac) et du sang que Harry donne à Voldemort pour se régénérer, ou comme les serpents (Basilic, Nagini), ou enfin, dès le début du premier tome, le serpent que Harry libère du zoo...).


6.     Ses relations :

 

        A. Avec Voldemort :

 

 


Dumbledore, ennemi de Voldemort.

Dumbledore est l'ennemi de Lord Voldemort : Voldemort en a peur, il le craint. Peut être autant qu'il craint la mort.

Il semble que pour Voldemort, Dumbledore soit un plus grand danger que Harry : c'est Dumbledore qu'il cherche à atteindre en passant par les pensées de Harry. Il ne sait pas que seul Harry peut le tuer et que seul Harry peut lui faire vivre ce qu'il redoute le plus.

Si Voldemort craint Dumbledore, c'est parce que Dumbledore sait qui il est, avec ses forces et surtout ses faiblesses... Et Voldemort refuse d'avoir des faiblesses, il refuse d'être un humain tout simplement : il déteste l'humain qu'il y a en lui... Pas d'émotions, pas d'amour, pas de vie. Mais de la haine, de la revanche et une lutte sans merci contre la mort.

Dumbledore, l'ayant fréquenté durant sept ans en tant que professeur de métamorphose (voir la biographie), voit l'humain qu'il y a en lui : c'est de ça dont Voldemort a peur. D'ailleurs, Dumbledore a un rôle avec Tom Jedusor qui fait penser à celui de Rogue avec Harry :

"- Que faites-vous à vous promener si tard dans le château, Tom? Harry regarda le sorcier bouche bée. C'était Dumbledore avec cinquante ans de moins!
- Je suis allé voir le directeur, Monsieur, répondit Jedusor.
- Dépêchez-vous d'aller vous coucher, dit Dumbledore en jetant à Jedusor un de ses regards pénétrants que Harry connaissait bien. Mieux vaut ne pas traîner dans les couloirs, depuis que… Il poussa un profond soupir, souhaita une bonne nuit à Jedusor et s'éloigna."
(Tome2poche, p.261)  

Donc Dumbledore connaît bien Voldemort et lui rappelle son statut de simple humain en l'appelant Tom.


ex :"C'était une idiotie de venir ce soir, Tom, dit Dumbledore d'un ton très calme. Les Aurors sont en route…"

"Nous savons tous les deux qu'il existe d'autres moyens de détruire un homme, Tom, répondit Dumbledore, toujours aussi calme." (Tome5, p.914)

Par cette familiarité, Dumbledore montre à Voldemort qu'il n'est qu'un être humain. Il met le doigt sur les faiblesses de Voldemort qui en perd son masque et se pose en situation d'infériorité.
Dumbledore a toujours fait figure d'autorité pour lui. Le Tom de onze ou de dix sept ans a laissé échapper des faiblesses face à cet adulte impressionnant qui sait analyser l'être humain. Dumbledore le connaît et c'est cela que Voldemort craint car il se déteste, se hait.
 
Voldemort est seulement intéressé par l'immortalité et le pouvoir.
Que Dumbledore le connaisse fait apparaître sa mortalité, sa jeunesse et son inaccomplissement.

ex :"En vérité, ton incapacité à comprendre qu'il existe des choses bien pires que la mort a toujours constitué ta plus grande faiblesse." (Tome5, p.915)




Dumbledore, celui qui contre les plans de Jedusor et de Voldemort.

De plus, depuis l'époque lointaine où l'idée de devenir maître du monde a germé dans l'esprit malsain de Jedusor, Dumbledore a toujours été celui qui se méfiait, qui se mettait entre lui et ses ambitions.

C'était apparemment le seul qu'il était impossible de tromper avec le masque de la vertu. C'est contrariant pour quelqu'un de voir que tout le monde tombe dans les pièges qu'il tend, sauf lui, sauf Dumbledore, celui qui va systématiquement comprendre ce qui se passe...

C'est comme si Voldemort avait au-dessus de lui un
être supérieur capable de décoder ses sentiments, de prévoir ses actes… Et c'est assez déstabilisant pour quelqu'un qui se dit comme maître du monde et comme sorcier le plus puissant.

En fait  Dumbledore est une sorte de Dieu sage et tout puissant aux yeux de Voldemort et de Harry.

Dieu=God (en anglais) Godric

 

           B. Avec Harry:

 


Dumbledore doit guider Harry pour éradiquer Voldemort

Dumbledore a pour mission de guider harry.
Cela peut aussi expliquer son âge avancé : tout nous pousse à penser qu'il a attendu.
 
Tout se passe comme s'il savait tout à l'avance, comme Merlin l'Enchanteur. Il avait donc certainement prévu que Voldemort choisirait Harry.
"Dieu" ('God' en anglais /Godric) guide "le messie", l'élu". C'est exagéré, mais la métaphore aide à la compréhension.

Mais pourquoi ?

Ils doivent être liés d'une manière ou d'une autre.
Comment en effet, Dumbledore peut il avoir autant de pouvoir sur l'éducation de Harry, sur son placement en "famille d'accueil" ? C'est lui qui décide de l'envoyer chez les Dursley, et non les services sociaux.
De plus, il n'a pas pu cacher Harry comme ça sans aval ministériel... A cette époque, la plupart des sorciers le voulaient comme ministre : on prenait ses paroles pour argent comptant. Les gens avaient en lui une grande confiance : pourquoi l'aurait-on empêché de faire ce qu'il voulait pour Harry ? Après tout, tout le monde considérait qu'il agissait pour le bien de tous et qu'il avait toujours les meilleures idées.



Rôle : père spirituel

Il semble y avoir quelque chose de plus que la Prophétie et l'Ordre du Phénix qui lie les Potter à Dumbledore. Ce n'est pas aux Londubat que Dumbledore s'est proposé comme gardien du secret de Godric's Hollow, mais aux Potter. Ceux-ci lui ont préféré Sirius, meilleur ami de James et parrain de Harry.

Dumbledore a une autorité symbolique sur Harry et joue le rôle du guide spirituel. Il fait partie de ses pères de substitution.

 




                   

                    DUMBLEDORE, PROTECTEUR ET EDUCATEUR DE HARRY

Dumbledore a certainement refusé le poste de ministre pour pouvoir veiller sur Harry. Dans le Quibbler / Chicaneur, on apprend que Fudge n'est ministre que depuis 5 ans. Mais on savait déjà depuis le tome 4 qu'il avait directement succédé au ministre qui était en poste au moment de l'arrivée de Voldemort.
Donc, le poste a été proposé à Dumbledore un an seulement avant que Harry n'arrive à Poudlard mais Dumbledore n'aurait confié l'éducation de Harry à personne d'autre : il voulait être présent, comme il l'a finalement toujours été.

Il planifie l'éducation de Harry, depuis le jour du meurtre de ses parents jusqu'au jour où celui-ci devra affronter Voldemort. Il le pousse à vivre des expériences particulières au sein de Poudlard dont le but est de le renforcer pour mieux confronter Voldemort, directement ou indirectement (en lui donnant la cape d'invisibilité par exemple), tout en le surveillant certainement grâce à ses instruments argentés.

Mais il rencontre une difficulté qu'il n'avait pas imaginée, venant gripper son plan: L'amour qu'il porte à Harry, un amour paternel qui s'est développé au fur et à mesure :

"je me souciais davantage de ton bonheur que de t'apprendre la vérité, davantage de ta tranquillité d'esprit que de mon plan, davantage de ta vie que des autres vies qui seraient peut- être perdues si ce plan échouait. En d'autres termes, j'ai agi exactement comme Voldemort s'attend à ce que nous agissions, nous, les imbéciles qui éprouvent des sentiments d'amour". (Tome5, p.941)


Et Dumbledore, que Harry considérait comme un roc indestructible de force et de sagesse, infaillible, pleura devant lui :

"Harry leva les yeux et vit une larme couler sur le visage de Dumbledore puis disparaître dans sa longue barbe argentée." (Tome5, p.948)

La disparition de ce si grand sorcier qu'est Albus Dumbledore enrage Harry : son univers s'écroule. Plus rien n'est stable et permanent, il entre dans l'insécurité, il va devoir apprendre à compter sur lui-même. Désormais le chemin sombre et tortueux s'ouvre devant Harry.

Il suit alors le cheminement classique du héros.

 

Ainsi j'achève cette analyse et rends un hommage au plus grand sorcier de tous les temps, Albus Dumbledore.



20/02/2006
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres